Mondanités bayreuthoises sur le tapis rouge du Festival

45
Mondanités bayreuthoises sur le tapis rouge du Festival
Une invitée d’honneur, la Souris souriante et son créateur Armin Maiwald, accueillispar la Bourgmestre de Bayreuth , Brigitte Merk-Erbe (Crédit photo : capture d’écran BR-Klassik)

Les températures caniculaires record et le soleil plombant de ce jeudi 25 juillet 2019 n’ont pas empêché le défilé des personnalités  à leur arrivée sur le tapis rouge du Festival de Bayreuth. La première bayreuthoise est l’un des événements les plus importants de la vie culturelle de la république fédérale, un spectacle auquel ne manque jamais d’assister la chancelière Angela Merkel, qui n’était cette année pass accompagnée de son mari. C’est le Ministre Président de Bavière, Markus Söder, accompagné de sa ravissante épouse, qui faisait office de chevalier servant pour la dame la plus puissante du monde. La chancelière portait un ensemble satiné d’un vert olivâtre tirant vers le jaune composée d’une veste boutonnée au col ouvert en V aux manches trois-quart et d’une jupe longue et pour tout bijou le simple rang d’un collier de perles. La bourgmestre de Bayreuth accueillait les invités de marque, parmi lesquels on remarquait l’ancien chancelier Gerhard Schröder et sa ravissante épouseSoyeon Kim, le ministre fédéral de la santé Jens Spahn accompagné de son mari, la ministre Dorothee Bär, l’actrice Michaela May, toute d’or vêtue, les acteurs Harald Krassnitzer et Udo Wachtveitl. Côté Cour, on put voir comme chaque année Son Altesse Royale le duc Franz von Bayern, prétendant au trône de Bavière, accompagné de Thomas Greinwald. Le duc, grand amateur d’art et mécène, ne manque jamais d’assister à la première bayreuthoise.

Mais toutes ces personnalités, aussi prestigieuses et titrées soient-elles, se firent voler la vedette par une souris géante, la célèbre souris d’une émission télévisée éducative très populaire parmi les enfants allemands, Die Sendung mit der Maus  (L’émission avec la souris). Qu’est-ce que cette souris pouvait bien faire là ? Eh bien, elle était en tournage pour une prochaine émission qui présentera les dessous de la préparation d’une première à Bayreuth. On ne pouvait s’empêcher d’éprouver de la compassion pour la jeune femme qui portait le costume de peluche orangé de la souris. Le producteur de l’émission Armin Maiwald avançait une température intérieure de 45 à 50 degrés, ce qui nous semble une faible estimation alors qu’à 16 heures le thermomètre affichait plus de 38 degrés à l’ombre.

A l’entracte, c’est le “Gâteau au chocolat” un des personnages introduits par le metteur en scène Thomas Kratzer dans la nouvelle production du Tannhäuser qui fut l’objet de toutes les attentions. Le Gâteau au chocolat est un artiste travesti qui fait partie de la suite de Vénus au Venusberg, un grand noir emperruqué, joliment maquillé et adorant se vêtir de flots de tulle, qui interpréta près de l’étang la chanson Holiday de Madonna ainsi qu’une chanson extraite du film d’animation Arielle (La petite sirène). Nous ne manquerons pas de revenir sur cet intéressant personnage dans notre prochain compte-rendu du Tannhäuser.

Pour voir ou revoir le défilé des personnalités sur BR-Klassik, cliquer ici.

Luc-Henri Roger